Plantes à racines nues


Les qualités de l’enracinement des plants en racines nues donnent des garanties sur le long terme au propriétaire. Malgré leurs atouts, la commercialisation de ces plants recule chaque année un peu plus devant la progression de celle des plants en mottes, appelés aussi plants en godets. Initialement développés pour la production de plants résineux, ceux-ci sont maintenant très utilisés pour produire des feuillus. On doit ce succès aux multiples avantages pratiques de la motte. Mais si les atouts de ces plants sont incontestables, leur supériorité, à terme, sur les plants à racines nues n’est pas démontrée. (1)

Choix des plantes à racines nues : (2)

  • l'arbre ne doit être ni en pleine floraison ni en cours de feuillaison.
  • la plante vendue en racines nues n’est pas disponible toute l’année.
  • Dans le cas des rosiers, vérifiez que les racines soient souples et que les tiges soient lisses.


Instructions de plantation :


Prendre soin des racines nues de vos plantes lors de la réception jusqu'à ce que vous pouvez les planter :
Les racines nues doivent être plantées le vite possible , ce qui n'est pas toujours possible. Les Plantes à racines nues sont souvent fournis dans des mousses humides ou les morceaux d'un journal , et si c'est le cas , il est préférable et recommandé de les garder dans cet emballage jusqu'à la plantation.

Le porte-greffe doit être tenu à l'écart de l'exposition à l'air et la lumière , et maintenu humide le plus possible.  Le lot doit être conservé au-dessus ou en dessous de zéro, mais pas autorisé de le fait geler. Les racines mortes ou tordues peuvent être coupés et éliminé pour pour permettre au lot de conserver son energé.

Avant la plantation , le lot peut être trempé pendant quelques heures afin d'améliorer leurs chances de réussite.

Le meilleur moment de la plantation des Plantes à racines nues est au début du printemps , d'automne ou même en hiver ( Tant que les températures ne gèle pas ou ci-dessous).


Plantation des Plantes à racines nues (3)


1 – Faites tremper les racines de votre plant dans un seau d’eau afin de les réhydrater. Si nécessaire, débutez cette opération 24 heures à l’avance. Faites un trou d’environ 40 cm de large et 50 cm de profondeur. Cela facilitera l’enracinement de votre plant. Mélangez la terre extraite avec du terreau afin de l’aérer et de l’enrichir. Remplissez une partie de votre trou avec le mélange obtenu afin d’y positionner ultérieurement votre plant.

2 – Habillez les racines : Taillez les racines au sécateur afin de les raccourcir et de supprimer les parties mortes. Ceci a pour but de stimuler le redémarrage de nouvelles petites racines utiles au développement de votre futur arbre ou arbuste. Pralinez vos racines : trempez-les dans le pralin de sorte que celui-ci les enrobe jusqu’au collet. Positionnez votre plant dans le trou de manière à ce que la partie aérienne soit bien droite. Prenez soin de bien positionner les racines au fond de votre trou.

3 – Recouvrez avec votre mélange terre/terreau. Tassez régulièrement pendant l’opération afin de chasser toutes les poches d’air pouvant se trouver au contact des racines. Utilisez la totalité de votre mélange, vous devriez au final obtenir une légère butte autour de votre plant.

4 – Le cas échéant, enfouissez une pastille d’engrais à libération lente au pied de votre plante. Arrosez copieusement.



Source :   ----------------------------------------------
 
Top